Chargement
FARDC

Prétendue xénophobie : les FARDC démentent les accusations de Kigali contre ses officiers

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) démentent les accusations du Rwanda, sur une prétendue xénophobie qui serait observée chez les militaires et populations congolaises.

Dans un communiqué rendu public, le dimanche 19 juin, les Forces armées de la RDC fustigent ces mensonges déviants concoctés dans des officines à Kigali.

L'armée de la RDC signale entre temps que l'objectif d'une telle démarche du côté de Kigali est de tromper l'opinion internationale et d'essayer d'entraîner une partie de la population congolaise à tomber dans le piège de la stigmatisation.

Ceci étant, les FARDC réitèrent son engagement à protéger le territoire national jusqu'au sacrifice suprême, puis de signaler que ces accusations ''maléfiques et démoniaques'' ne fragiliseront pas la détermination des officiers congolais cités.

De ce qui précède, l'armée de la République rappelle, en tant que force de défense et de sécurité territoriale, qu'elle continue à travailler conformément aux instructions du Commandant Suprême.

Ce qui signifie, qu'elle est à pied d'œuvre pour traquer tout individu ou toute structure qui menacerait des personnes en fonction de leur appartenance à une communauté donnée.

Par conséquent, la justice militaire sanctionnera tout auteur d'actes susceptibles de troubler la cohésion nationale.

Josh Mut

Laissez-nous un message

Actualités

Besoin de rejoindre l'équipe de LaPlumeInfos.net ? Trouvez plus d'infos sur nous à cet endroit !

Nous Connaitre